Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Ne manquez pas nos dernières parutions!

  The Autobiography of mee too, I (réimpression)

Bouzard

 

centripete_autobio1.png

 

******************

 

Course de Bagnole

Léon Maret

 

Couv Course web

 

******************

 

Capitaine Capital

Lindingre

 

Capitaine couv web

 

******************

 

Rayon Frais

Collectif

 

Rayon Frais couv web-copie-2

******************


Trésors de l'INRS

Cizo & Felder

 

INRS couv web

 

******************

 

Le Goût du Paradis

Nine Antico

 

Goût Paradis couv web

 

******************

 

Costume Cravate

Guillaumit

 

Costume couv web

 

COSMOS VOLUME II: GABRIEL HERNANDEZ

 

du 18 au 22 septembre 2012

Arteppes, place des Rhododendrons

à Annecy

vernissage le 19 septembre à partir de 18h30


"Gabriel Hernandez travaille à partir de l'imagerie populaire pour produire une oeuvre existentialiste, en quête des mythes et cauchemars de l'enfance. Il est l'auteur de Souliers Rouges, Petits Pois, Etc." un album de bande-dessinée (Les Requins Marteaux-2010). A l'occasion de l'invitation du "Festival des empreintes sonores", il décline son approche du dérisoire dans une installation inspirée par l'envoi de la sonde Voyager 2 en 1977, ambassadrice de l'humanité pour l'univers."

Alain Basso

COSMOS-VOLUMEII

 

*******************

 

TRIPLE ASS: QUENTIN FAUCOMPRE

 

du 6 septembre au 1er octobre

la Black Factory, 17 rue Léon Blum

à Nantes

 

INAUGURATION DE LA BLACK FACTORY ET VERNISSAGE DE L'EXPOSITION TRIPLE ASS DE QUENTIN FAUCOMPRÉ

 

 

  *******************

 

NATURE SUCKS: WINSHLUSS

 

du 5 octobre au 8 décembre 2012

espace culturel François Mitterand

à Périgueux

vernissage le jeudi 4 octobre à 18h30

dévernissage le samedi 8 décembre à partir de 16h

 

"À l’Espace culturel François Mitterrand, Winshluss donne à voir pour la première fois un ensemble quasi rétrospectif de sa production artistique, révélant son imagination prolifique et ses pratiques multiples, par un choix d’oeuvres exceptionnel, aussi panaché et pétulant que représentatif de sa démarche, qui fait de lui l’incarnation de l'artiste investigateur, guidé par sa curiosité des matériaux, des formes et des styles."

 

winshluss.jpg

 

 

 


5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 13:35

MARTES BATHORI
DU 12 FÉVRIER AU 8 MARS
VERNISSAGE LE JEUDI 12 FÉVRIER À PARTIR DE 19H



Né au siècle dernier dans les Carpathes Transylvaniennes, Martes Bathori, à l'adolescence, mû
par une curiosité bien naturelle à l'encontre d'une civilisation qu'il a bien du mal à appréhender du
haut de ses montagnes, gagne les Portes de Fer et remonte le Danube dans les cales d'un
minéralier jusqu'à Vienne, où il étudie l'entomologie auprès du professeur Otto von Aschenbecher
à la faculté des sciences.

Lassé des querelles intestines qui gangrènent l'institution dont il fait partie, il reprend son périple à
contre-courant du fleuve jusqu'à sa source au coeur de la forêt noire et s'y installe quelque temps,
se nourrissant de gibier et de diverses cueillettes.
Puis il rejoint le Rhin aux contreforts du Drachenfels, séjournant dans diverses ruines haut
perchées, pratiquant l'abstinence alimentaire et la méditation.  

On signale sa présence parmi les reptiles du jardin zoologique de Rotterdam quelques années
plus tard, ainsi que dans les bâtiments abandonnés de la ligne maritime Holland-America sur la
Wilhelminakade, jusqu'à ce que leur rénovation l'expulse vers la Ville des Lumières, accroché au
boggie d'un train de marchandises. On peut l'apercevoir ramper, parfois, aux alentours de la gare du
Nord, dans les bosquets entourant l'église Saint-Vincent-de-Paul, à la tombée de la nuit.

À l'occasion de la sortie de La Revanche des Palmipèdes aux Requins Marteaux (des oies
mutantes victimes d'un gavage aux produits contaminés prennent le pouvoir dans leur conserverie
industrielle afin de produire du foie gras humain), Martes Bathori expose au Monte-en-l'air
quelques vitraux de sa chapelle personnelle, les papiers peints panoramiques ornant la salle à
manger de sa demeure ancestrale, ainsi qu'un lot exclusif de charcuterie sauvé du désastre de
La Revanche des Palmipèdes...


Dans une conserverie industrielle du Sud-Ouest de la France, des oies destinées à la production de foie gras et de confits sont malencontreusement contaminées par des produits vitaminés bon marché en provenance d’un dépôt de Dubno (région de Tchernobyl). Accédant alors à une intelligence similaire à la nôtre, et dotées de petits bras et de la parole, les palmipèdes mutants prennent la direction de l’usine et contraignent son directeur, Monsieur Samotrah, à collaborer pour sauvegarder son entreprise. Ensemble, ils vont produire une effroyable denrée : le foie gras humain. Après “Mr. Q vs Djskarstadt” (Le Seuil, 2004) et “Utopia Porcina” (Les Requins Marteaux, 2005), Martes Bathori poursuit l’exploration tant graphique que narrative d’une possible revanche du monde animal face à l’être humain, conduisant celui-ci vers l’esclavage et l’asservissement. Bref, cet échelon supérieur que l’Homme occupe tout en haut de la chaîne alimentaire pourrait bien s’avérer beaucoup moins stable qu’il n'y paraît ...


> Sans collection / 20 x 27 cm / 72 pages couleur / ISBN : 978-2-84961-0753-62/ 18 €

http://martesbathori.free.fr/
http://www.lesrequinsmarteaux.org

Le Monte-en-l'air
6, rue des Panoyaux, 75020, Ménilmontant
01 40 33 04 54 - lemontenlair@free.fr
Du mardi au dimanche, de 13h30 à 20h30

Partager cet article

Repost 0
Published by association les Requins Marteaux - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires