Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Ne manquez pas nos dernières parutions!

  The Autobiography of mee too, I (réimpression)

Bouzard

 

centripete_autobio1.png

 

******************

 

Course de Bagnole

Léon Maret

 

Couv Course web

 

******************

 

Capitaine Capital

Lindingre

 

Capitaine couv web

 

******************

 

Rayon Frais

Collectif

 

Rayon Frais couv web-copie-2

******************


Trésors de l'INRS

Cizo & Felder

 

INRS couv web

 

******************

 

Le Goût du Paradis

Nine Antico

 

Goût Paradis couv web

 

******************

 

Costume Cravate

Guillaumit

 

Costume couv web

 

COSMOS VOLUME II: GABRIEL HERNANDEZ

 

du 18 au 22 septembre 2012

Arteppes, place des Rhododendrons

à Annecy

vernissage le 19 septembre à partir de 18h30


"Gabriel Hernandez travaille à partir de l'imagerie populaire pour produire une oeuvre existentialiste, en quête des mythes et cauchemars de l'enfance. Il est l'auteur de Souliers Rouges, Petits Pois, Etc." un album de bande-dessinée (Les Requins Marteaux-2010). A l'occasion de l'invitation du "Festival des empreintes sonores", il décline son approche du dérisoire dans une installation inspirée par l'envoi de la sonde Voyager 2 en 1977, ambassadrice de l'humanité pour l'univers."

Alain Basso

COSMOS-VOLUMEII

 

*******************

 

TRIPLE ASS: QUENTIN FAUCOMPRE

 

du 6 septembre au 1er octobre

la Black Factory, 17 rue Léon Blum

à Nantes

 

INAUGURATION DE LA BLACK FACTORY ET VERNISSAGE DE L'EXPOSITION TRIPLE ASS DE QUENTIN FAUCOMPRÉ

 

 

  *******************

 

NATURE SUCKS: WINSHLUSS

 

du 5 octobre au 8 décembre 2012

espace culturel François Mitterand

à Périgueux

vernissage le jeudi 4 octobre à 18h30

dévernissage le samedi 8 décembre à partir de 16h

 

"À l’Espace culturel François Mitterrand, Winshluss donne à voir pour la première fois un ensemble quasi rétrospectif de sa production artistique, révélant son imagination prolifique et ses pratiques multiples, par un choix d’oeuvres exceptionnel, aussi panaché et pétulant que représentatif de sa démarche, qui fait de lui l’incarnation de l'artiste investigateur, guidé par sa curiosité des matériaux, des formes et des styles."

 

winshluss.jpg

 

 

 


18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 17:04
Le 8° Festival de Bande-Dessinée
RÉTINE
 les 7,8,9 et 10 décembre 2006
à ALBI
 



LES EXPOSITIONS :
BLUTCH À L'AQUARIUM
au 28, Av. François Verdier

Après des études aux Arts Déco de Strasbourg, Blutch réalise ses premières séries ("Waldo’s bar", "Mademoiselle Sunnymoon") chez Fluide Glacial. Très vite, il est considéré comme un auteur phare des années 90. Son oeuvre est dès le début marquée par cet humour onirique si caractéristique. Il réalise une série de comics chez Cornelius: "Mitchum", puis "Peplum". A la fin des années 90, il publie "Le petit Christian" (Ed. L'association), qui s’attache à raconter son enfance avec tendresse. Puis, il sort "Rancho Bravo", avec Jean Louis Capron, et "Blotch", autoportraits au vitriol. Avec "Vitesse Moderne" et "Total Jazz", il propose des histoires plus expérimentales. En septembre 2005, il renouvelle son style graphique avec "C’était le bonheur", chez Futuropolis, puis "La Volupté en 2006".

C’est une relecture de ce parcours et de ses évolutions graphiques que l’exposition tente de retracer en une trentaine de planches, du "Petit Christian" à "Blotch" ou "Mademoiselle Sunnymoon", crayonnés à l’appui.


Vernissage de l'exposition le samedi 8 décembre à 19h30.


QUENTIN FAUCOMPRÉ
- Parade Nuptiale
AU BAR "LE JOUR DE FÊTE"

61, Boulevard Soult


Anc
ien pensionnaire des Beaux-Arts de Nantes, il débute dans la «profession»
en réalisant des illustrations, notamment pour des livres de Jean-Pierre Briset (linguiste fou du début du siècle dernier et adulé par Foucault et Duchamp), James Matthew Barrie (l’inventeur de Peter Pan), Octovio Rodriguez-Araujo, de Didier Nordon ou bien encore Ernestine Chasseboeuf...
Outre ses travaux d’illustration, exercice dans lequel il excelle, Quentin Faucompré se retrouve régulièrement convoqué au sommaire de revues de bandes dessinées telles Ferraille, Hopital Brut, Hermaphrodite, R de Réel... et participe au lancement de la revue annuelle au titre « caméléon » Moufle (qui deviendra Floume puis Ufemol...) en compagnie d’une tripotée d’auteurs tels Danny Steve, Tanquerelle ou Tangui Jossic...
Coté livres, il publie "L’Oraison des orifices" aux Editions du Dernier Cri, "La sixième pomme" aux éditions Memo, puis "La visite du sultan des Indes à voyager dans le temps", avec Jean Luc Courcoult, autour de la troupe Royal Deluxe. En 2005, il publie aux Requins Marteaux "Conte Moral", et en 2006 "Hunting, fishing, nature and traditions", tendre et poétique réflexion sur l’homme et la nature, qui inspire l’exposition présentée à Albi.


"
PARADE NUPTIALE est le prolongement, sous la forme de 10 sérigraphies, du livre "HUNTING, FISHING, NATURE AND TRADITIONS". Le rituel en est l'axe central. Mise à mort, apparition miraculeuse, chasse à courre, sacrifice
sado-maso,expédition punitive, et promenade digestive sont les maîtres mots de cette série d'estampes."

Vernissage de l'exposition le jeudi décembre à 22 heures.

BLEXBOLEX
AU "PAVILLON DE LA GARDE"
(à l'entrée de l'Université Champollion)


Blexbolex est un des artistes les plus novateurs de sa génération. Multipliant les travaux d’illustration pour la presse et l’édition (Nova, Libération, Les
inrockuptibles, New-York Times...), il est aussi sérigraphe et a réalisé plus de 20 livres aux éditions Le dernier Cri, Chacal Puant et CBO. Tout en exposant en France et à l’étranger, il publie bandes-dessinées et livres jeunesse, parmi lesquels "L’Enclos" (Cornelius), "Rogaton Man" (Seuil), "Bim de la jungle", "La longue vue" (Thierry Magnier), "Dats Fun" (Le neuvième monde), et tout dernièrement "L’oeil privé" chez les Requins Marteaux.

Il présente à Albi ses peintures en grand format, où formes et couleurs s’entrechoquent, ainsi que les crayonnés de son dernier livre "L’oeil Privé".


Vernissage de l'exposition le vendredi 7 décembre à 17 heures.

STRIPBURGER - Honey Talks
AU "PAVILLON DE LA GARDE"
(à l'entrée de l'Université Champollion)

Tentant d’établir autour de la bande dessinée une connexion entre la péninsule balkanique et le reste du monde, le collectif slovène Stripburger est un lieu de mixité par excellence où se confrontent les talents, les idées et les graphismes de jeunes créateurs ou d'artistes internationalement reconnus.

Ils proposent ici de nous faire découvrir le projet Honey Talks – comics inspired by painted beehive panels (BD inspirées des motifs de Frontons de ruche). La décoration des ruches, ces petites peintures à huile auxquelles les frontons de ruche servent de supports, est un pur produit de l’art populaire slovène. Chacun des neuf auteurs associés au projet - Anke Feuchtenberger (Allemagne), Jakob Klemencic (Slovénie), Koco (Slovénie), Milorad Krstic (Hongrie), Matthias Lehmann (France), Rutu Modan (Israël), Vladan Nikolic (Serbie et Monténégro), Marcel Ruijters (Pays-Bas) et Danijel zezelj (Croatie/USA) - a créé une BD à partir du motif de fronton de son choix. C’est ainsi que 9 BD de 24 à 48 pages ont vu le jour et, empaquetées ensemble dans des boîtes, composent la collection : Honey Talks. L’exposition comprend les planches originales des BD ainsi que les reproductions des frontons de ruches correspondantes, et sera complétée par un petit film d’animation de Matej Lavrencic (Slovénie).

Plus d'info sur www.stripburger.org
 

Vernissage de l'exposition le dimanche 10 décembre à 16 heures.


WINSHLUSS & CIZO
"Une carrière dans l'animation"

au 17, Av. François Verdier

Maniant avec aisance et talent l’art du détournement et le mélange des genres, Winshluss & Cizo portent sur la culture populaire et la société contemporaine un regard critique, souvent radical, mais toujours empreint d’humour et de dérision. Ils revisitent les classiques et les codes de l’histoire de la bande dessinée, mettent en oeuvre toute une série de produits dérivés et autres procédés au service de Monsieur Ferraille, personnage à la gloire duquel sont créés non seulement un musée itinérant, mais également un supermarché avec de vraies vendeuses. A la tête depuis 2001 du magazine Ferraille illustré édité par Les Requins Marteaux, Winshluss & Cizo participent à mettre en avant une structure de création, ouverte et d’une grande liberté, dans laquelle prévaut la notion d’auteur, détachée de toute stratégie ou ligne éditoriales.

Dans une mise en scène conçue en collaboration avec le scénographe Frédéric Felder, un parcours chronologique permet au visiteur de retracer la carrière stupéfiante de Winshluss & Cizo dans l’animation et de découvrir, autour des deux courts-métrages, "O’ boy, What nice legs !" et "Raging Blues", leur démarche et leurs oeuvres, la singularité et la spécificité de leur travail à la croisée des définitions.

UNE EXPOSITION PRODUITE PAR PIANO NOBILE.
Vernissage de l'exposition le vendredi 8 décembre à 19h30.



LES PROJECTIONS :

"Entre 4 Planches"
court-métrage de Felder et Winshluss
produit par Les Requins Marteaux


Sammy, un dessinateur du magazine Ferraille illustré, est victime d’un plan social impitoyable et se retrouve au chômage. Au comble du désespoir, il rencontre dans un bar un de ses fans qui lui offre son obscur fanzine : "Le journal de Poupinou & Ratafiole". Sans rien dire à personne, Sammy vole au fanzineux ses deux personnages et les propose à Franky Baloney, le fameux patron de Ferraille illustré. Sammy réintègre aussitôt le journal. Trés vite, le grand public s’arrache les albums de Poupinou & Ratafiole. Pour Sammy c’est la gloire, à présent le voilà riche et célèbre. Fou de rage le fanzineux à la peau ingrate va chercher à se venger. Une infâme machination se met alors en place, dont Sammy va être l’innocente victime…

" ENTRE 4 PLANCHES  propose une parodie des polars des années 50.
Tourné en noir et blanc, le film s’appuie sur une ambiance obscure et feutrée, provoquant un suspense typique des films noirs. Aux références de ce style trés marqué s’ajoutera un comique de situation des plus burlesques. La distribution s’appuie sur un jeu très libre des acteurs, qui sont tous des comédiens rompus aux techniques de l’improvisation, habitués au registre de l’humour. Le décor, parsemé de détails graphiques hérités du monde de la BD, s’emploie à accentuer les passerelles entre le film et la bande-dessinée humoristique, dont s’inspire le scénario. « Entre 4 planches » est une extension du travail des Requins Marteaux autour de la bande dessinée. On y retrouve cet esprit cavalier, spirituel et frondeur qui a fait leur réputation !!! "

Emmanuel Bellegarde (réalisateur)


"La Biographie non autorisée
de Mr Ferraille"

de Winshluss, Cizo & Felder



Longtemps interdit à la diffusion,
ce document exceptionnel retrace
la vie sulfureuse de Mr Ferraille,
le personnage le plus marquant
du 20ème siècle. Révélations,
sexe et chiffres
à l'appui, plongez
dans
l'univers troublant de
Mr Ferraille !!!






"Ce vieux rêve qui bouge"

d’Alain Guiraudie

Dans une usine sur le point de fermer et dans laquelle il ne reste plus qu'une poignée d'ouvriers, un jeune technicien vient démonter une dernière machine. Tandis qu'il travaille, les ouvriers attendent la fin de la semaine en bavardant et en se promenant. Mais attention, ils ne font pas que ça non plus. Parce que, dans cette usine, il se passe des drôles de choses.

Fils aîné d'une famille d'agriculteurs aveyronnais, Alain Guiraudie se nourrit, adolescent, de culture populaire (BD, séries télévisées, films de genre). Le bac en poche, il s'inscrit à l'Université de Montpellier, où se développe surtout son goût pour le militantisme. Après avoir écrit plusieurs romans, jamais publiés, il réalise en 1990 un premier court métrage, "Les Héros sont immortels", bientôt suivi de "Tout droit jusqu'au matin" et "La Force des choses". Mais c'est avec le moyen métrage "Du Soleil pour les gueux" que la critique découvre avec ravissement le cinéma atypique d'Alain Guiraudie, quelque part entre le western moderne, le récit picaresque et le conte  philosophique. Autre caractéristique de son univers, la volonté de représenter à l'écran la classe ouvrière, comme en témoigne "Ce vieux rêve qui bouge",  moyen-métrage lauréat du Prix Jean-Vigo, très remarqué à la Quinzaine  des Réalisateurs -Jean-Luc Godard parle même à son propos du "meilleur  film du Festival de Cannes". Il passe ensuite au long métrage, sans rien perdre de sa singularité. "Pas de repos pour les braves" en 2003, puis "Voici venu le temps" en 2005, sont ainsi de nouveaux fragments d'une utopie politique et sexuelle, avec comme terrain d'expérimentation un Sud-Ouest auquel Guiraudie est viscéralement attaché.

Mais aussi un film documentaire sur LES VIPERS ...
Et plein de films d’animations
de Marie Caillou, Anouk Ricard, Winshluss & Cizo et du collectif Stripburger !!!

LES PROJECTIONS AURONT LIEU DANS L'ENCEINTE DE L'UNIVERSITÉ CHAMPOLLION, À L'AMPHI 1 DU BATIMENT "LETTRES ET SCIENCES HUMAINES", LE JEUDI 7 DÉDEMBRE DE 16H À 18H ET LE VENDREDI 8 DÉCEMBRE DE 17H À 19H. A L'EXCEPTION, DU DOCUMENTAIRE SUR LES VIPERS, DONT LA PROJECTION, ACCOMPAGNÉE D'UN CONCERT DU GROUPE ANTIPARASITE, SE TIENDRA À L'AQUARIUM LE VENDREDI 8 AUX ALENTOURS DE 22H. CERTAINS COURT-MÉTRAGES SERONT DIFFUSÉS DANS LE CADRE DES EXPOSITIONS.

LES CONCERTS :

MOMOTTE


Un petit avant-goût en cliquant ici

ANTIPARASITE

JACKY STAR

LECUBE

PAMELA BURNE & ZIFREDI


...

Partager cet article

Repost 0
Published by association les Requins Marteaux - dans Festival Rétine
commenter cet article

commentaires